Fonction achats : modèle traditionnel ou modèle “barter” ?

fonction-achats-

Qu’est-ce que la fonction achats ?

La « fonction achats » est un service incontournable permettant aux entreprises d’acquérir des biens et services qu’elles ne peuvent produire seules.

Elle est indispensable pour assurer l’activité de l’entreprise et implique la négociation de contrats et recherche de solutions avec les fournisseurs.

Le modèle traditionnel :

Le modèle traditionnel consiste à acheter des biens et services en utilisant les ressources financières de l’entreprise. Cette pratique s’est beaucoup développée dans les années 2000 jusqu’à la formation d’un service dédié aux « achats ».

En effet, la fonction achats doit atteindre trois objectifs :

  • La réduction des coûts
  • La maîtrise des dépenses
  • S’assurer de la qualité des biens et services achetés
  • Prévenir de problèmes d’approvisionnement


Le modèle « barter » :

Aussi appelé bartering, est basé sur un système d’échange inter-entreprises qui ne repose pas sur l’argent. Au lieu de payer, les entreprises échangent des biens, des services ou des stocks entre elles. Ce système astucieux offre de nombreux avantages pour les entreprises de toutes tailles.

Fonctionnement simple et flexible :

  • Proposez vos produits ou services : Définissez ce que vous pouvez offrir à d’autres entreprises, comme des formations, du marketing digital, des produits finis ou des services de transport.
  • Trouvez des partenaires : Identifiez les entreprises dont les besoins correspondent à vos offres via des plateformes dédiées ou des réseaux professionnels.
  • Négociez les échanges : Déterminez la valeur de chaque offre et définissez les conditions de l’échange, comme la quantité de produits ou la durée des services.
  • Échangez sans argent : Finalisez l’échange sans transaction financière, en utilisant un système de compensation interne.

Avantages multiples pour votre business :

  • Développez votre activité : Accédez à de nouveaux clients et marchés en échangeant vos produits ou services contre d’autres dont vous avez besoin.
  • Optimisez votre trésorerie : Renforcez votre trésorerie en générant des revenus sans dépenser d’argent.
  • Écoulez vos stocks : Débarrassez-vous de vos stocks dormants en les échangeant contre des produits ou services utiles.
  • Gagnez en visibilité : Accédez à de nouveaux canaux de communication et de promotion en échangeant des services marketing.
  • Renforcez votre réseau : Développez des partenariats durables avec d’autres entreprises et créez un réseau d’affaires dynamique.

Exemples concrets d’applications :

  • Un imprimeur échange ses services d’impression contre des espaces publicitaires dans un magazine local.
  • Un restaurant échange des repas contre des prestations de webdesign pour son site internet.
  • Un grossiste en fournitures de bureau échange ses produits contre des services de comptabilité.

Le bartering s’adapte à tous les secteurs d’activité et peut être utilisé par des entreprises de toutes tailles. Que vous soyez une TPE, une PME ou une grande entreprise, le bartering peut vous aider à atteindre vos objectifs commerciaux.

Comment choisir son mode de fonctionnement ?

Le choix du modèle dépend des besoins spécifiques de l’entreprise, car cela peut entraîner des défis de logistique. La pratique « barter » peut être avantageuse en termes de recyclage tandis que la pratique traditionnelle permet d’acquérir ses propres biens.

Dans ce cas, il est nécessaire de faire une étude approfondie des avantages et des inconvénients en fonction des caractéristiques de l’entreprise.

Le modèle traditionnel

Le modèle traditionnel offre une flexibilité au niveau du choix des fournisseurs et des produits. De plus, il est axé sur l’utilisation des ressources financières de l’entreprise. Il vise à la réduction des coûts, la maîtrise des dépenses et la garantie de la qualité des biens et services acquis.

Certains secteurs peuvent bénéficier du modèle barter, adaptant leur approche en fonction des circonstances et des opportunités disponibles sur le marché.

En revanche, d’autres domaines d’activité peuvent intégrer harmonieusement les deux modèles, ajustant leur stratégie en réponse aux circonstances et aux opportunités présentes sur le marché. En réalité, la sélection entre le modèle traditionnel et le modèle barter repose sur la vision d’ensemble de l’entreprise et sur ses objectifs commerciaux prioritaires. Une évaluation continue des performances et des résultats permettra à l’entreprise de s’adapter et d’optimiser sa fonction achats selon l’évolution du marché et de ses besoins internes.

Que peut-on en conclure ?

En définitive, on comprend que la fonction achats se révèle être un pilier fondamental pour le bon fonctionnement des entreprises, permettant l’acquisition efficace de biens et services indispensables à leur activité.

L’évolution de cette fonction, depuis le modèle traditionnel jusqu’à l’approche collaborative du modèle « barter », souligne la diversité des stratégies disponibles pour répondre aux besoins spécifiques des entreprises.

Le choix entre ces deux modèles dépend des caractéristiques propres à chaque entreprise. Une étude approfondie des avantages et inconvénients, en fonction des besoins logistiques et des priorités, s’avère nécessaire.

En fin de compte, la sélection du modèle de fonctionnement pour la fonction achats repose sur la vision globale de l’entreprise et de ses objectifs. Une adaptation continue aux évolutions du marché et la recherche d’opportunités nouvelles permettent d’optimiser la performance du service achats et de contribuer au succès global de l’entreprise.

La fonction achats : ce qu’il faut retenir

  • Faire une étude des besoins et des objectifs.
  • Définir une politique d’achat globale et stratégique.
  • Mettre en place un processus achats efficace et optimisé.
  • Analyser les résultats.
Carte-Justificatif