L’intrapreneuriat : pourquoi et comment le mettre en place ?

L’intrapreneuriat fait peu à peu sa place dans le monde de l’entreprise. Théorisé il y a 40 ans de l’autre côté de l’Atlantique, il fait à présent partie intégrante de l’activité de certains groupes, français comme étrangers.

L’intrapreneuriat présente de multiples avantages, tant du côté du salarié que du côté de l’entreprise. En 2020, un nombre croissant d’entreprises décident de sauter le pas de l’entrepreneuriat interne. Zoom sur un concept novateur et redoutablement efficace.

Qu’est-ce que l’intrapreneuriat ?

Encore quelque peu méconnu en France, l’intrapreneuriat mérite que l’on revienne sur ses grands principes et son histoire. Cette forme d’entrepreneuriat est en effet directement liée aux grandes évolutions du monde du travail.

Valoriser l’entrepreneuriat au sein de l’entreprise

Entrepreneuriat et salariat, un oxymore ? C’est pourtant là toute l’essence de l’intrapreneuriat.

L’intrapreneuriat est un néologisme désignant la mise en place d’une démarche d’entrepreneuriat au sein de l’entreprise. En d’autres termes, l’entreprise laisse à ses salariés le soin de développer en interne des projets économiques innovants, en leur accordant une large liberté dans la mise en œuvre de ces projets.

L’intrapreneuriat permet de solliciter les mêmes qualités et compétences que l’entrepreneuriat : innovation, gestion de budget, gestion d’équipe ou encore prise d’initiatives. L’intrapreneuriat présente alors des avantages indéniables, tant pour les salariés intrapreneurs que pour l’entreprise.

La naissance de l’intrapreneuriat

Ce concept d’entrepreneuriat interne n’est pas tout à fait récent. Il est apparu dans les années 70 sous l’impulsion de l’homme politique Gifford Pinchot.

Cependant, ce n’est que depuis quelques années que ce phénomène est mis sur le devant de la scène. Il répond à un départ massif des cadres vers l’entrepreneuriat. Besoin de se réaliser, besoin d’indépendance et de liberté… Ils sont chaque année un peu plus nombreux à troquer leur col blanc pour un projet qui a du sens à leurs yeux. À titre d’exemple, les reconversions dans l’artisanat sont plus fréquentes qu’on ne le pense !

L’intrapreneuriat permet à ces cadres de concilier avantages de l’entrepreneuriat et du salariat, ce qui les pousse à conserver leur emploi. Les entreprises l’ont bien compris !

L’intrapreneuriat est un modèle adopté par de nombreux grands groupes. Il a donné lieu à plusieurs success stories notables. L’intrapreneuriat a en effet permis de créer Gmail et le Post-It.

En France, la RATP, la Poste ou encore le Crédit Agricole mettent depuis quelques années l’accent sur ce concept.

Les avantages de l’intrapreneuriat pour l’entreprise

L’intrapreneuriat présente des avantages évidents pour les salariés : construire un projet sans quitter son travail, développer ses compétences (autonomie, responsabilité…), pouvoir entreprendre sans risque…

Mais l’entreprise y trouve également son compte.

Trois raisons permettent à elles seules d’expliquer pourquoi un nombre croissant d’entreprises décident chaque année de faire confiance à l’intrapreneuriat.

Fidéliser les salariés

L’intrapreneuriat permet tout d’abord de fidéliser les excellents profils, et d’éviter leur départ de l’entreprise pour monter leur propre projet.

Finalement, l’intrapreneuriat permet aux salariés de satisfaire leur soif d’entreprendre, sans quitter la stabilité d’un emploi salarié ni avoir à évoluer dans le cadre hiérarchique habituel. C’est donnant-donnant !

Booster la compétitivité de l’entreprise

L’intrapreneuriat permet également de donner un coup d’accélérateur à l’innovation dans l’entreprise. Il permet d’aller explorer de nouveaux projets et, partant, de nouvelles opportunités de croissance.

La productivité est également impactée favorablement par l’intrapreneuriat. Les salariés intrapreneurs développent en effet de nouvelles compétences et se montrent généralement très investis. Cela peut s’inscrire dans une démarche de qualité de vie au travail.

Améliorer l’image de l’entreprise

Enfin, l’intrapreneuriat renforce voire rajeunit l’image de l’entreprise.

L’intrapreneuriat est vu favorablement par les salariés, de plus en plus attirés par l’entrepreneuriat. L’entreprise renforce alors son attractivité auprès des candidats à l’emploi, particulièrement des jeunes diplômés, tout comme elle le fait en mettant en place le télétravail.

Comment mettre en place l’intrapreneuriat dans son entreprise ?

Mettre en place l’intrapreneuriat dans son entreprise ne s’improvise pas.

Il ne s’agit pas de laisser les salariés en totale liberté dans le choix et la gestion des projets, mais bien de construire ensemble une démarche d’entrepreneuriat constructive et encadrée. Les projets d’intrapreneuriat doivent ainsi s’inscrire dans la stratégie globale de l’entreprise.

Développer l’intrapreneuriat au sein de l’entreprise nécessite donc anticipation, préparation et réflexion.

Il s’agit ici de répondre aux questions suivantes :

  • Comment identifier et recruter les intrapreneurs ?
  • Comment les encadrer ?
  • Comment valider les projets ?
  • Comment communiquer sur le plan interne ?…

Finalement, ce sont toutes les modalités relatives aux projets d’intrapreneuriat qui doivent être définies avant de solliciter les premiers intrapreneurs.

Une fois mis en place, l’intrapreneuriat exige un pilotage continu. Il n’est pas question de laisser les salariés livrés à eux-mêmes, sans cadre précis.

Il est alors essentiel de prévoir une période d’adaptation suite à la mise en place d’un programme d’entrepreneuriat interne. Mais, après quelques ajustements, salariés comme employeurs devraient rapidement récolter les bénéfices d’un tel dispositif.

Mise en place de l’intrapreneuriat dans l’entreprise : ce qu’il faut retenir

  • L’intrapreneuriat permet aux salariés de l’entreprise de développer des projets entrepreneuriaux au sein même de leur lieu de travail.
  • Il permet de lutter contre le départ des cadres vers l’entrepreneuriat, ainsi que de développer chez ses salariés de remarquables qualités d’autonomie et de prise d’initiatives.
  • De grands groupes français et étrangers adhèrent avec ferveur depuis quelques années à l’intrapreneuriat.
  • Il est cependant nécessaire de bien préparer et anticiper la mise en place de l’intrapreneuriat au sein de votre entreprise.
Compte