Rencontre avec Shanty Baehrel, fondatrice de Shanty Biscuits

manager.one a rencontré Shanty Baehrel, fondatrice d’une marque française de petits biscuits personnalisables : Shanty Biscuits. Elle nous conte avec spontanéité et passion l’histoire de sa marque, qui ne cesse de se développer année après année.

Bonjour Shanty, et merci d’avoir accepté notre invitation. Quelle est l’origine de Shanty Biscuits ? Peux-tu nous expliquer les étapes clés de son développement ?

De 2013 à 2015, je fais toute seule les biscuits dans mon appartement.

De 2016 à 2017, c’est la phase « professionnalisation ». Je prends un atelier de fabrication, je m’équipe avec des machines professionnelles et je recrute les premiers salariés. On court après notre croissance qui est assez violente et enivrante. On s’équipe pour faire du volume.

2018 marque une nouvelle étape, avec une (petite) levée de fonds. Nous recrutons d’autres profils, non plus seulement pour la production mais pour le service client, la finance et le marketing. Nous déménageons dans un atelier bien plus grand pour ne plus être limités.

À partir de 2019, nous n’avons plus de limite de production. Nous devenons plus proactifs pour chercher des clients B2B et B2C.

Pour plus de détails et de storytelling, je conseille à tes lecteurs d’écouter mon passage dans le podcast Génération DIY. Il a été enregistré fin 2018, mais il raconte bien ces étapes.

En quoi le biscuit d’aujourd’hui est-il différent de ton premier biscuit créé à tes 24 ans ?

Il est meilleur et plus beau ! Nous n’avons jamais cessé – et on continue encore aujourd’hui – d’améliorer nos process de production pour que les biscuits soient les plus nets et meilleurs possibles. La gravure des biscuits est plus nette, plus centrée et nous pouvons désormais graver également des logos, motifs, différentes polices, etc.

Le biscuit est aussi décliné en version mini et version salée, une grande nouveauté qui n’a pas été facile à élaborer !

Aujourd’hui, Shanty Biscuits a une communication très affirmée sur Instagram, et les clients peuvent parler en personne à la CEO. Comment as-tu mis en place cette stratégie ?

Je n’ai jamais pensé « stratégie » : tout s’est fait naturellement.

Puisque j’ai commencé toute seule, c’est moi qui gérais le compte Instagram. Les personnes se sont habituées à me voir, me parler. Cela a créé un lien et une proximité entre les gens et moi / la marque, et je souhaite que cela reste.

C’est la force de notre compte Instagram : on sait que l’on parle à la fondatrice et non pas à une marque déshumanisée. Les gens peuvent mettre un visage sur la personne à qui ils parlent, ils se sentent à l’aise et ont l’impression de parler à une copine.

Qui sont tes clients ? As-tu autant de clients B2B que B2C ?

Oui, vous pouvez autant commander à titre perso (cadeau, Fête des Mères, mariage, baptême etc…) que pour votre entreprise (cadeau client, opération marketing, goodies sur un stand, accompagnement cafés etc…).

Le biscuit est resté confiné pendant cette crise. Comment as-tu communiqué ces trois derniers mois en sachant que tu ne pouvais rien vendre ?

La difficulté a été de communiquer sans avoir de biscuits à poster. J’ai dû être créative et ça m’a beaucoup amusée. Je voulais apporter de la fraîcheur et de la légèreté sur nos réseaux et ne surtout pas être plus anxiogène que l’ambiance générale.

J’ai fait des jeux, des vidéos, des blagues, et finalement je ne me suis jamais autant amusée sur Instagram qu’en cette période ! Le fait de n’avoir aucune pression business derrière les posts nous a fait oser plus de choses, et c’est un état d’esprit que je veux garder.

Quel est ton plus beau souvenir avec Shanty Biscuits ?

J’en ai beaucoup !

Parmi eux, il y a ce moment en juin 2017 lorsque j’ai été invitée à participer au premier salon d’Instagram à Paris. La veille, les participants ont été invités pour une petite conférence dans les bureaux de Facebook avec la présence de Jim Squires, head of Instagram Business à l’époque, venant spécialement de San Francisco pour cet évènement. Je l’ai croisé dans un couloir, il m’a félicitée pour mon histoire et m’a dit qu’ils parlaient souvent de moi à SF. Ça m’a beaucoup émue.

Quels sont tes conseils pour entreprendre ?

Suis ton intuition et fais quelque chose qui te passionne. Ne te compare pas aux autres et trace ta route à ta vitesse. C’est vraiment le chemin qui est passionnant et non l’atteinte de ton objectif final.

Quelle est ta vision à 5 ans de Shanty Biscuits ? As-tu toujours pour objectif de conquérir les Etats-Unis ?

C’est compliqué de se projeter à 5 ans. Dans mes rêves les plus fous, on aura envahi les tasses à café des restos et hôtels, on sera aux US, Shanty Biscuits sera LA référence française en terme de marque décalée et imprévisible, on aura un défilé de robe en biscuits à chaque Fashion Week, on aura plein de produits dérivés et surtout j’aurai un énorme flagship à Paris dont on parlera dans le monde entier !

Nos remerciements à Shanty Baehrel, fondatrice de Shanty Biscuits.
Propos rapportés par l’équipe de manager.one.

Compte