Shapr, l’application de networking : rencontre avec son co-fondateur, Vincent Bobin

manager.one a rencontré Vincent Bobin, co-fondateur et directeur marketing de Shapr, l’application de networking qui permet de rencontrer des professionnels inspirants.

Qu’est-ce que Shapr ? Comment cette idée a-t-elle émergé en 2014 ?

En 2014, Shapr c’était une application mobile de networking, la réunion de Linkedin et de Tinder pour faire simple. Nos utilisateurs ont une utilisation très variée : networking pur, recrutement, recherche de co-fondateurs etc… C’est un beau succès d’audience avec 2,5 millions de personnes (60% aux US) qui se sont déjà inscrites. 

Aujourd’hui, Shapr Networking est notre navire amiral et on développe des verticales à destination des start-ups / scale-ups : Shapr Talent pour le recrutement de profils Sales et Growth, Shapr Founders pour l’advisory. 

Quel fut votre parcours professionnel avant Shapr ?

Plutôt intrapreneur dans mes premières années, j’ai été le 1er salarié de la joint venture Voyages-sncf / Expedia puis je me suis occupé du lancement opérationnel de Leboncoin.fr entre autres choses. 

Et un jour, j’ai rencontré Ludovic Huraux qui mettait en place les premières briques d’Attractive World – le site de rencontre pour célibataires exigeants – et me proposait de le rejoindre. Ma femme reprenait ses études, on attendait notre premier enfant, bref… 

J’ai rejoint Attractive World, on a failli mourir plusieurs fois et à la fin, ça a marché. C’est beaucoup de souvenirs mais surtout, ça a été incroyable de créer une marque B2C qui a atteint 80% de notoriété assistée

Depuis, on est toujours associé avec Ludo.

Quel est le business model de Shapr ?

On en a plusieurs. Shapr networking est gratuit mais propose des fonctionnalités supplémentaires en mode premium

Sur Shapr Talent, qui est une newsletter de talents Sales & Growth, on est rémunéré 12% du package brut annuel par les startups qui ont recruté un de nos profils candidat.

Sur Shapr Founders, qui propose à des start-ups de trouver leur Strategic Advisor, nous prenons 0,5% d’equity avec un vesting de 3 ans.

Qu’est-ce que le networking, en quelques mots ? Pourquoi chaque entrepreneur devrait-il accorder de l’importance à son réseau professionnel ?

On ferme les yeux un instant et on imagine que chaque personne en France s’astreigne à rencontrer une nouvelle personne par semaine minimum pour écouter et apprendre d’elle. Je suis certain qu’on aurait des points de PIB en plus, tellement ça générerait de nouvelles collaborations.

Le networking, c’est un état d’esprit et une formidable habitude à prendre. Quand on est entrepreneur, être ouvert et curieux est indispensable et on ne compte plus les users qui nous ont dit avoir rencontré via Shapr leur associé, leur business angel, leur premier client…

Est-il plus difficile de réseauter sur LinkedIn ? Quelle est la différence avec Shapr ?

2 choses. Shapr va regrouper la partie des membres Linkedin qui sont dans ce mindset d’échange et d’ouverture. Et par ailleurs, notre algorithme fait le boulot de vous présenter qui rencontrer.

Quels conseils donneriez-vous aux entrepreneurs désireux de construire leur réseau professionnel ?

Choisir un sujet à creuser, écouter, chercher à aider son interlocuteur. Il s’agit de créer une relation sincère.

Et faire du networking une habitude. Pas la peine de chercher à créer un réseau quand on en a besoin, il faut l’avoir fait avant.

Vous avez lancé Shapr Founders en mai 2020. Pouvez-vous nous en parler ? Quel est le principe ?

On avait un peu de temps pendant le confinement ! On a réuni +250 entrepreneurs expérimentés, majoritairement des fondateurs de scale-ups, il y a par exemple la moitié des fondateurs du Next40.

Ces entrepreneurs sont volontaires pour être Strategic Advisor (contre equity) de jeunes start-ups. Et chaque semaine, on leur en présente deux.

Pour une jeune start-up, c’est l’occasion incroyable de s’associer avec un des meilleurs entrepreneurs français.

Vous êtes co-fondateur mais également Directeur Marketing de Shapr. Quelles stratégies avez-vous mis en place pour séduire 2 millions de membres en moins de 6 ans ?

Le bouche à oreille et les RP nous ont bien aidé et on a aussi un peu investi en communication. Il est curieux de voir comment on doit moduler notre message. Aux US, qui représentent 60% de nos users, on doit expliquer que Shapr est le meilleur moyen de networker. En France, on doit évangéliser sur l’importance du networking. 

Quels sont vos mécanismes de rétention et de fidélisation ?

Le système du batch quotidien est intéressant de ce point de vue. Il donne un rendez-vous quotidien et on a envie de savoir avec qui on va matcher. Ensuite, il s’agit beaucoup de mécanique de notification sur les applications pour signaler quand quelqu’un vous répond.

Quelles sont vos ambitions pour Shapr ?

Avec le networking, le recrutement, l’advisory (et une brique financement Seed à venir très prochainement, on sera le 1er fonds Seed géré par une start-up), on évolue vers un écosystème vertueux pour les start-ups / scale-ups qui font appel à nous. 

Il nous restera ensuite à dupliquer cet écosystème dans les billes où on est déjà présent avec Shapr networking (NYC, Londres, SF…).

Nos remerciements à Vincent Bobin, co-fondateur de Shapr.
Propos rapportés par l’équipe de manager.one.

Carte-Justificatif